Lubero: la société civile locale alerte sur l’activisme des milices dans la région de Kichiembiro

Les acteurs de la société civile de Lubero, au Nord-Kivu décrient l’activisme accru  des miliciens Mai- Mai dans la région de Kitsombiro en chefferie de Bamate, précisément sur la route nationale numéro 2 reliant les villes de Butembo et Goma. Selon les sources locales, ces milices occupent  plusieurs villages et s’illustrent actuellement dans les extorsions des biens de la population et les embuscades. Dans une interview à Radio Okapi, samedi 29 janvier, la société civile appelle les autorités compétentes à résoudre le problème. 

Parmi les villages occupés par ces miliciens, la société civile cite notamment Lubango, Ipili, Kilonge, Lukuveve, Mambasa, Utwe et Bianze.

Cette source souligne que la dernière embuscade tendue par ces Mai-Mai remonte à près de 5 jours. Une personne y a été grièvement blessée par balles.

La société civile ajoute que dans certaines de ces entités, « il n’y a aucune présence des FARDC à cause des attaques répétitives de ces miliciens contre leurs positions ».

Le chef de la chefferie de Bamate, Mwami Mukosasange qui confirme l’activisme de ces miliciens, déplore le fait que ces derniers ont établi un calendrier hebdomadaire  pour collecter des vivres dans chaque village.

Il précise que « ces éléments exigent deux sacs de farine, une chèvre, des poules et même de l’argent. Ces effets doivent être collectés auprès de chaque chef de village appelé communément Kapita ».

Cette autorité coutumière plaide ainsi pour le renforcement de la présence des forces de sécurité dans cette zone.

L’administrateur assistant du territoire de Lubero, le commissaire supérieur principal, Joseph Komaya a déclaré à Radio Okapi qu’il va prendre contact avec le commandant des opérations sokola 1, axe sud pour trouver une solution à cette insécurité.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner