Sud-Kivu : situation sécuritaire confuse à Masango après des combats entre des rebelles burundais appuyés par leurs alliés Maï-Maï

Des rebelles burundais de Red Tabara, alliés aux miliciens Maï-Maï ont été délogés jeudi 27 janvier de Masango, dans le groupement de Bijombo(Sud Kivu) par des éléments Imbonerakure, une milice burundaise proche du régime de Bujumbura, appuyée par la coalition Maï-Maï Twigwaneho/Ngumino.

Les Red Tabara ont quitté Masango après des affrontements intenses qui ont eu lieu mercredi 16 janvier dans ce village. 

Selon des sources locales, Masango, considéré comme la zone de concentration et le fief des combattants Maï-Maï alliés aux Red Tabara, était encore habité par une communauté locale lorsqu’il a été attaqué. 

L’arrivée des blessés jeudi vers le centre de Bijombo a plongé les déplacés internes locaux dans la panique totale.

Avant Masango, les belligérants Burundais et leurs alliés congolais avaient marché sur les villages Rudefwe, Marimba, Majaga et Mashuba.

Selon des sources locales, partout des cas de tueries, d’incendies des maisons, de pillage des produits agricoles dans les champs et de déplacement des populations civiles ont été enregistrés.

Le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise de la région des hauts plateaux, pacifique Kararuka, affirme que plusieurs dizaines de civils, accusés de pactiser avec l’un ou l’autre camp des belligérants, ont été tués sur le parcours de ces derniers, notamment à Magunda, Mazi, Mushojo, Maheta, Kitoga et Rubuga.

Il déplore que la population civile soit abandonnée à son triste sort. 

Du côté de l’armée, le porte-parole des FARDC à Uvira, le lieutenant Marc Elongo, confirme les affrontements entre deux groupes rebelles burundais sur le territoire congolais. 

Il rassure sans donner des détails que l’armée s’attèle sur ce dossier. 

Depuis jeudi 27 janvier, les éléments Burundais de Red Tabara d’Aloïs Nzabampema, alliés à certains miliciens Maï-Maï, se sont retirés vers la foret d’Itombwe, dans le territoire de Mwenga. Les combattants Gumino/Twirwaneho  de Nyamusaraba, alliés à d’autres miliciens Maï-Maï et aux burundais Imbonerakure, contrôlent encore la zone de Masango et ses environs. 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner