RDC: le gouvernement condamne les tueries de Savo et réaffirme la détermination de l’armée à imposer la paix

« Le Gouvernement condamne fermement l’incursion meurtrière du site des déplacés situé à Savo (Djugu, Ituri) dans la nuit du 1er au 2 février par des terroristes CODECO. La vie d’une cinquantaine de nos compatriotes a été fauchée lors de cette attaque stoppée par les FARDC », indique le tweet du ministère de la Communication et Médias.  

Le gouvernement présente ses condoléances aux familles éprouvées à la suite de ce massacre, qu’il qualifie de crime contre l’humanité. Il « rassure le peuple de la détermination, sans faille de notre Armée à imposer la paix, rétablir la sécurité et l’autorité de l’Etat dans cette partie du pays ». 

Le gouvernement provincial de l’Ituri, rapporte la même source, a été instruit d’assurer la prise en charge de frais d’inhumation et des obsèques dignes pendant que tous blessés bénéficient des soins médicaux appropriés. 

L’exécutif réagit ainsi à l’attaque des miliciens de la CODECO sur le site de déplacés connu sous le nom de « Plaine Savo » dans le territoire de Djugu. Des sources sécuritaires avancent le chiffre de 59 morts.  Parmi les victimes, on compte de nombreux blessés à la machette dont certains sont dans un état critique, affirme la société civile locale.  

La Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, a aussi condamné avec la plus grande fermeté l’attaque meurtrière sur le site des déplacés à Savo. Elle renseigne que les Casques bleus se sont rendus sur place pour stopper les tueries et repousser les assaillants. 

Prise en charge des obsèques 

Dans une déclaration mercredi 2 février à Kinshasa, les parlementaires de l’Ituri demandent au gouvernement de prendre en charge les obsèques des victimes de cette tuerie. Ces acteurs politiques demandent par ailleurs aux Nations unies de classer ce groupe armé parmi les organisations terroristes.  

Jean-Claude Draza, l’un des signataires de ce document, estime que le Premier ministre et autres membres de son gouvernement devraient se rendre sur le lieu du drame pour réconforter les familles éplorées.   

Vous pouvez l’écouter dans cet extrait : 

/sites/default/files/2022-02/01._030222-p-f-buniareactioncaucusdeputesituri-00.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner