La MONUSCO « condamne cette horrible attaque contre des personnes à mobilité réduite » à Djugu

La cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, condamne avec la plus grande fermeté l’attaque meurtrière intervenue mardi soir sur le site de déplacés à Savo dans le territoire de Djugu.

La MONUSCO a dénoncé mercredi 2 février l’attaque de la milice CODECO, qui a fait cinquante-trois morts mardi sur le site de déplacés connu sous le nom de « Plaine Savo » à près de 90 kilomètres de Bunia, dans le territoire de Djugu (Ituri).

La mission onusienne condamne cette « attaque sauvage contre des innocents et des personnes vulnérables ».

Le responsable de l’information publique de la MONUSCO en Ituri, Jean-Tobie Okala, affirme que les casques bleus sont intervenus immédiatement après avoir reçu l’alerte. Ils ont ouvert le feu sur ces assaillants lors d’un échange de tirs, qui a duré environ deux heures et permis de les repousser. 

Cinquante-trois personnes ont été tuées lors de cette nouvelle attaque des miliciens de la CODECO à Djugu. Parmi les victimes, indique le président de la société civile locale, Désiré Malodra, figurent de nombreux blessés à la machette, dont certains sont dans un état critique. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner