Procès Chebeya/Bazana : le policier qui aurait maîtrisé les deux défenseurs des droits de l’homme témoigne devant la Cour


Le policier Eric Kibunge alias Sadam est le nouveau renseignant qui est venu consolider les affirmations faites par d’autres parties qui l’ont précédé dans leurs dépositions, ce mercredi 9 février à l’audience publique du procès du double assassinat des défenseurs des droits de l’homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Cette audience a lieu devant la Haute Cour militaire de Kinshasa, à la prison militaire de Ndolo. 

Le policier Eric Kibunge alias Sadam a, à cet effet, chargé le colonel Daniel Mukalayi, Christian Ngoy et le général Zelwa Djadjidja ainsi que le major Paul Mwilambwe dans le double crime du 1er juin 2010 à l’Inspection générale de la police. 
Ancien garde du corps du colonel Daniel Mukalayi, Kibunge Sadam est celui qui aurait maîtrisé les deux défenseurs des droits de l’homme dans l’opération de leur mise à mort. 

Dans une confrontation musclée avec le colonel Daniel Mukalayi, il affirme connaitre beaucoup de son chef qu’il charge en même temps que le général Zelwa Djajdidja. 

Ses dépositions corroborent avec celles de Jacques Mugabo, Doudou Ilunga et consorts.

« Jusqu’à quand continuerez-vous à nier, alors que vous avez déjà été condamné à 15 ans de prison ? Assumez-vous », attaque le ministère public face aux négations du colonel qui ne reconnait pas son implication dans ce crime. 

« Nous avons tué et nos chefs étaient dans le coup », a déposé Jacques Mugabo contre Mwilambwe et Mukalayi.

Le conseil de Paul Mwilambwe, Me William Wenga, a clamé l’innocence de son client.

Du coté des parties civiles, Me Elie Mbikayi se dit réconforté par ces dépositions.

L'amorce des conclusions des débats avec les plaidoiries aura lieu mercredi 16 février à la prison militaire de Ndolo. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner