Sud-Kivu : les containers de la MONUSCO au port de Kalundu contiennent uniquement des matériaux de construction (Société civile)

 

Le président de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) au Sud-Kivu, André Byadunia, a rejeté mardi 8 février tout soupçon sur le contenu des containers de la MONUSCO, qui sont entreposés au port public de Kalundu, à Uvira. Ce lot est en transit vers Rutemba, nouveau site de la MONUSCO. 

André Byadunia a fait partie de l’équipe des membres du Conseil urbain de sécurité qui s’est rendu depuis le weekend dernier au port de Kalundu pour procéder à la vérification physique du contenu desdits containers.  

Ensemble avec le maire d’Uvira et les services de sécurité, le président de cette structure citoyenne coupe ainsi court aux rumeurs qui circulent dans les réseaux sociaux, selon lesquelles, la MONUSCO transporterait des armes et des munitions pour ravitailler des groupes armés. 

« Lorsqu’on a ouvert deux containers, on y trouve du matériel de construction, des maisons préfabriquées, certains matériels étaient de seconde main. On y a trouvé aussi des fils électriques et autres. Le travail a continué aujourd’hui, et nous n’avons pas encore trouvé quoique ce soit de mauvais. En tout cas ce ne sont que des matériels », a-t-il témoigné.  

Cette vérification devrait se poursuivre jusqu’à dimanche prochain. « Nous allons donner la conclusion le jour de la vérification du dernier container parce qu’il y en a d’autres qui viendront. Le processus de vérification conjointe va continuer jusqu’à ce que nous aboutissions à la solution par rapport aux suspicions sur l’implication de la MONUSCO dans l’insécurité », a poursuivi André Byadunia. 

Il a par ailleurs appelé la population locale à ne pas prêter attention à ces allégations non fondées : 

« Les réseaux sociaux, il faut bien les utiliser parce que, par moment, il y a les gens de mauvaise intention et de mauvaise foi qui donnent de fausses informations. Et lorsque vous tombez sur ces informations-là, il faut les vérifier à la source. Il faut que la population s’apaise, nous sommes là pour elle. Tout le monde, la MONUSCO, nous la société civile, et la presse ainsi que les autorités, nous sommes là pour le bien-être de la communauté. Lorsqu’il y a des soupçons, il faut éviter de les propager sans avoir vérifier à la source ». 

Selon lui, la MONUSCO devrait par moment partager les informations par la société civile pour qu’elles soient relayées au niveau de la communauté.  

Dans le cadre du retrait progressif et responsable de la MONUSCO de la province de Tanganyika, la Mission onusienne procède depuis le mois de janvier dernier au transfert de quelques moyens logistiques de Kalemie vers son nouveau site de Rutemba, dans la périphérie Nord de la ville d’Uvira. La centaine de containers contient des matériaux de construction et leur transfert du port public de Kalundu vers le nouveau site de la MONUSCO à Rutemba se poursuit sous l’accompagnement de la Police nationale congolaise et des services de sécurité. 

  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner