Sud-Kivu : la MONUSCO facilite la cohabitation pacifique des habitants à Kabare

La situation sécuritaire devient de plus en plus préoccupante à Luhihi, territoire de Kabare dans la province du Sud-Kivu. Plusieurs cas de violations des droits de l’homme sont rapportés au quotidien. C’est ainsi que la MONUSCO a effectué une mission mercredi 9 février sur place pour faciliter le dialogue entre les communautés en conflit. Une réunion a été ainsi organisée avec toutes les représentants de différentes couches sociales de Luhihi, qui ont fait part des difficultés que traverse leur entité.  

« Luhihi est une petite bourgade située au nord de la ville de Bukavu. Cette entité a été au centre de tous les intérêts quand l’or y a été découvert en 2020. Nous avons beaucoup de problèmes mais ils se sont accentués depuis la découverte de l’or. On pensait que ça devrait être un appui ou un pilier de développement », a témoigné le président de la société civile locale, Ciza Bayongwa.  

Parmi les problèmes que connait la population de Luhihi, il a cité des vindictes populaires « qui battent record. Les gens sont tués, certaines personnes sont accusées d’avoir de la sorcellerie, d’autres supposées être des violeurs et d’autres des voleurs.» 

L'administrateur de territoire de Kabare, Thaddée Midero, estime que, face à tous ces problèmes, le dialogue social peut être un outil pour construire la paix :  

« La rencontre que l’on vient de tenir avec les acteurs de la société civile, le chef de groupement, le chef des villages et des sous-villages et les échanges que nous venons d’avoir, je crois que c’est d’abord une première étape vers une solution. Nous sentons que le plus grand problème, (ce sont les lynchages). Et la plupart des cas, et à plusieurs occasions je ne fais que condamner ces actes là et souvent ce sont même des innocents qui sont tués.» 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner