Sud-Kivu : 16 morts à Bibogobogo lors des combats entre l'armée et les miliciens Maï-Maï (FARDC)


Seize personnes ont trouvé la mort lors des combats violents qui se sont déroulés dans la nuit de lundi à mardi 15 février à Bibogobogo, dans le territoire de Fizi, au Sud Kivu.

Le commandant du 3407e régiment des FARDC, le colonel Fiston Mboningaba indique que parmi les victimes figurent 12 miliciens Maï-Maï et quatre civils tués par balle ainsi que quatre militaires blessés. 

Il affirme que les miliciens Maï-Maï ont attaqué les positions des FARDC dans les villages de Bijaga, Kisombe et Magaja, à environ 5 à 7 km au nord de Bibogobogo Centre.

D’après le chef de la localité de Bibogobogo, David Ngerumukiza, l’attaque est survenue tôt le matin vers 5h 40 (3h40 TU). Les assaillants sont venus du littoral des villages de Lweba, Lusenda et Mukolwe, dans le groupement Basimunyaka Nord. Ils ont escaladé les collines surplombant ces localités avant d’aller attaquer Bibogobogo.

Pour ce chef local, l’objectif des Maï-Maï était d’aller massacrer les populations civiles.  

Les acteurs de la société civile indiquent que cette attaque a créé une panique générale et provoqué des déplacements massifs de civils. Ces derniers ont quitté leurs maisons et se sont réfugiés dans la brousse.
Ils annoncent également que certains civils sont retournés ce même mardi, alors que d'innombrables maisons ont été incendiées dans les villages touchés.

De son côté, le commandant du 3407e régiment des FARDC basé dans la région, le colonel Fiston Mboningaba, souligne que les affrontements se poursuivent et que ses troupes ont repoussé les assaillants et sont en train de les poursuivre vers Lweba. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner