Kinshasa : signature d’un accord de projet textile entre les établissements Kesho et l'ANADEC en faveur des jeunes

L’Agence nationale de développement de l'entrepreneuriat congolais (ANADEC) et les Etablissements Kesho ont signé mercredi 16 fevrier, un protocole d’accord de l'implémentation d'un incubateur de la filière textile en RDC.

Selon la promotrice des Etablissements Kesho, Valia Ndelela,  une congolaise vivant en Belgique, l’objectif de ce projet est d'améliorer les potentiels des jeunes créateurs et de toute la filière textile en RDC, promouvoir l'industrie congolaise et  l'aider à se standardiser.

Cet incubateur dénommé "Bilam" va disposer de toutes les infrastructures modernes dans les domaines de textile pouvant créer des pièces de collection qui pourra être vendu à l'intérieur comme à l'extérieur de la RDC, a-t-elle expliqué.

Le directeur général de l'ANADEC, Ezéchiel Biduaya, a salué ce partenariat qui « vient à la rescousse des industries textiles congolaises aujourd'hui en faillite et qui donnera l'occasion à la population à consommer congolais en terme des  vêtements ».

Le ministre d'État en charge de l'entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi Mubembe qui a parrainé cette signature d’accord, a dans la même optique encouragé cette compatriote congolaise vivant en Belgique « de n’avoir pas oublié ses origines en créant cette entreprise qui contribuera à la lutte contre la pauvreté en RDC et avoir des millionnaires demain ».

Il a aussi invité également d'autres compatriotes de la diaspora à venir investir en RDC, une façon, selon le Ministre, de contribuer à l'émergence d'une classe moyenne en RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner