Tshopo : les usagers de la route Opala-Ubundu dénoncent des tracasseries

Les conducteurs d’engins roulants et les piétons qui passent par la route Opala-Ubundu, dans la province de Tshopo, se plaignent des tracasseries  dont ils sont victimes de la part des militaires et des préposés de l’Etat. Aux postes de contrôle érigés par des services étatiques et militaires, chaque passant est obligé de payer dix mille Francs congolais(5USD), sinon il est retenu sur place. Ils sollicitent l’intervention des autorités pour mettre un terme à cette situation.

Au point kilométrique 8, sur l’axe Kisangani-Opala, tout passant est contraint de payer dix mille Franc congolais (5USD). Il en est de même au point kilomètre 5, sur l’axe Ubundu, rapportent, lundi 21 fevrier à Radio Okapi, certaines victimes. Les récalcitrants sont soumis à une fouille systématique, au risque d’être dépouillé de tout.   

Un usager de cet axe routier témoigne : « On m’a fouillé, ils ont pris mon argent, cent mille Franc congolais (50USD).  J’avais de l’argent pour acheter du sel avant de regagner mon champ, j’ai trouvé trois militaires à la barrière de PK 8, j’avais deux mille Franc congolais, je les leur ai remis mais quand ils ont contrôlé, ils m’ont ravi trente mille Franc Congolais qu’ils ont trouvés dans mes bagages… »   

Ces traitements font partie du lot quotidien de ces paisibles citoyens, selon Héritier Isomela, le président d’une ONG locale, « Sauti ya Lubanga ». Il ne comprend pas qu’il ait autant de services, y compris ceux  qui ne sont pas autorisés à ces postes.  

Selon des sources proches du ministère provincial de l’Intérieur, le comité de sécurité de Tshopo est déjà saisi de cette situation. Une descente avec le commandant de la 31e région militaire est prévue sur les lieux, renseignent les mêmes sources.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner