Kinshasa : la CDT exige la réhabilitation de la prime et une politique de rémunération incitative des agents de la DGI

La Confédération démocratique des travailleurs (CDT), appelle le gouvernement de la RDC à réhabiliter le taux de 20 pourcent de rétrocession aux agents et cadres de la Direction générale des Impôts, (DGI), en cas de plus-value réalisé dans la mobilisation des recettes. Selon le président de cette structure syndicale, Guy Kuku les travailleurs de cette régie financière ne bénéficient pas de leurs primes en dépit du dépassement des assignations budgétaires lors de l’exercice 2021.

Dans un point de presse vendredi 25 fevrier  à kinshasa, Guy Kuku, président de CDT, a regretté que «le personnel de la DGI ne bénéficie pas d’un retour de l’ascenseur proportionnel nonobstant les recettes réalisées.  Il y a absence d’une politique rémunératrice d’encouragement conséquente susceptible de maintenir cette mobilisation accrue des recettes »

La CDT demande donc l’apurement dans un délai raisonnable de la quotité de 1% sur la prime spéciale promise sur le contrat de performance, ainsi que la réhabilitation de taux 20% à rétrocéder en cas de plus-value réalisée en lieu et place de 6%.

Enfin, la centrale syndicale demande la promotion d’une politique de rémunération incitative et la régularisation du statut des agents restes longtemps sans position.                                                                                                                     

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner