Haut-Katanga : un officier militaire accusé de fournir des armes aux présumés bandits à Lubumbashi

Le Commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) intérimaire du Haut-Katanga a présenté, lundi 7 mars, au gouverneur de province, Jacques Kyabula, des présumés bandits armés qui sèment la terreur de la ville de Lubumbashi. Un officier des Forces armées de la RDC (FARDC) est accusé d’être le fournisseur d’armes à ces bandits qui ont déjà endeuillé de nombreuses familles. 

Parmi les présumés bandits présentés à l’autorité provinciale se trouvent ceux arrêtés dimanche 6 mars dernier dans la commune de la Rwashi à Lubumbashi.  

Des éléments de la Police s’étaient rendus pendant la journée au quartier Kawama 3 sur l’avenue Joseph Kabila pour mettre la main sur des bandits retranchés dans une maison.  

Ces malfrats ont opposé de la résistance et il y a eu échanges des tirs nourris qui ont duré plusieurs heures, obligeant les habitants de ce quartier à rester terrés chez eux. 

Les forces de la Police et de l’armée auxquelles se sont joints les éléments de la garde républicaine sont parvenus à les maîtriser. Le bilan fait état d’un bandit neutralisé, d’un officier de la police blessé.  

D’après la Police, ce sont des éléments très dangereux, auteurs de plusieurs actes criminels. Les forces de sécurité ont aussi récupéré quatre armes de guerre. 

Une prouesse saluée par le gouverneur Jacques kyabula qui s’engage à appuyer les forces de sécurité pour combattre la criminalité dans la ville. 

Le gouverneur du Haut-Katanga qui a salué ce joli coup de filet a néanmoins déploré la reprise de la criminalité dans la ville : 

« Nous avons constaté avec regret que dans la ville de Lubumbashi il y a reprise de la criminalité. Avec cette opération, nous avons commencé à comprendre ce qui est en train de se passer. Je crois que nous n’allons pas baisser les bras, nous allons vous encourager de sorte que vous fassiez convenablement votre travail pour mettre fin à ce phénomène de la criminalité qui inquiète notre population », a assuré le gouverneur Jacques kyabula à la Police de la ville. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner