Kwilu : les enseignants de Kikwit dénoncent la spoliation des terrains scolaires

Les enseignants de la ville de Kikwit ont dénoncé mardi 8 mars la spoliation du terrain de l’EPST Kwilu 2 situé dans cette ville. Le président de l’intersyndicale de ces enseignants, Benoit Kasiama, fait savoir qu’il y a une autorité urbaine qui est en train de bâtir une résidence dans l’enceinte de ce terrain prévu pour la construction du bureau du SECOPE.  

 Il indique que quatre enseignants ont été arrêtés après avoir saccagé lundi 28 février  cette maison en construction. Cette arrestation a poussé les autres enseignants en colère à marcher lundi 7 mars pour réclamer ce terrain et exiger la libération de ces enseignants arrêtés.   

Le maire de la ville, Leonard Mutangu a affirmé que ce terrain a été vendu par des autorités provinciales. 

Leonard Mutangu décline toute responsabilité le liant à ce dossier: 

« Celui qui a acquis ce terrain auprès des autorités provinciales, il s’appelle Mutangu Jacques. Ils ont même été à la cour d’appel. Ils ont tranché l’affaire. De quelle manière, je ne sais pas. Mais moi je ne suis ni de près ni de loin lié à ce dossier ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner