Beni : 16 prévenus comparaissent dans le procès Cheik Ngoy, chargé des cultes de la communauté islamique


Le Tribunal militaire de garnison de Beni a débuté ce mardi 15 mars le procès sur l'assassinat du Cheikh Ngoy Musongu Aliamin, ancien président local de la communauté islamique chargé des cultes.  

Seize prévenus parmi lesquels des étrangers comparaissent devant les juges. Ils sont accusés de participation à un mouvement insurrectionnel, assassinat et terrorisme. Parmi eux, 13 Congolais, 2 Burundais et un Ougandais. 

Lors de la lecture des actes d’accusation, le prévenu Ukumu Ismaël de nationalité ougandaise a été présenté comme membre du groupe d’intervention et de destruction des rebelles ougandais des ADF.  

Il est accusé d'avoir assassiné deux Imams dans la ville de Beni : Cheikh Ngoy Musongu Ali Amin, tué par balles dans la soirée du 1er mai 2021 en plein culte dans la mosquée de Mupanda, mais aussi du Cheikh Djamali Moussa, tué par balles le 18 mai 2021 en sortant de la prière du soir à la mosquée de Mavivi. 

La prochaine audience est fixée au 22 mars prochain pour le début de l’instruction du dossier. Un délai qui permettra aux avocats de la défense de compiler les différents dossiers. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner