Kongo-Central : la FOSYNAT dénonce les coupes opérées sur les primes des enseignants

  

La Force syndicale nationale (FOSYNAT) dénonce des coupes de 10 à 15 000 francs congolais (5 è 7,5 USD) dans la prime de gratuité opérée, selon elle, par certains gestionnaires d’écoles dans la province du Kongo-Central.  Melies Ndelo, rapporteur national de ce syndicat, l’a déclaré ce mardi 15 mars à Radio Okapi. 

«  La Force syndicale nationale, dont je suis le rapporteur national, condamne avec la toute dernière énergie, le comportement indigne de certains gestionnaires d’écoles au niveau de la province du Kongo-Central. Imaginez-vous qu’ils sont en train d’enlever un montant allant de 10 000 à 15 000 francs congolais dans les 30 000 francs de la prime de gratuité ; sous prétexte de l’application d’un frais dénommé ‘frais communautaire’ et qui du reste n’a aucun profil juridique ».  

Selon lui, l’enseignant doit percevoir ses 30 000 francs sans commission ni rétro-commission. 

Il demande au ministre de l’EPST d’intervenir pour mettre fin à cette pratique afin de permettre aux enseignants de percevoir la totalité de leur prime :   

« Nous profitons d’ailleurs pour solliciter l’implication personnelle de son excellence le ministre de l’EPST, Tony Mwaba Kazadi, afin de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que l’enseignant perçoive ses 30 000 francs de gratuité au grand complet ».  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner