Forum des As : « Félix Tshisekedi reconfirme sa candidature en 2023 »

Revue de presse du vendredi 18 mars 2022

Avant de prendre l’avion pour son retour au pays, après son séjour médical en Belgique, Félix Tshisekedi s’est exprimé sur les colonnes du journal belge Le Soir sur certains sujets d’actualité. Son état de santé, la guerre en Ukraine, les problèmes sécuritaires en RDC, le Tribunal international à mettre sur pied en RDC, aussi et surtout, les élections de 2023 ont été les sujets abordés avec le quotidien belge, rapporte Forum des As.

Au sujet des élections générales prévues l’année prochaine, Félix Tshisekedi a clairement exprimé ses ambitions de rempiler pour un second mandat. Par conséquent, ajoute le journal, il s’engage à faciliter la tenue des élections dans le délai.

Selon Le Potentiel, le chef de l’État congolais espère rempiler, car il estime ne pas avoir eu beaucoup de temps durant ce premier quinquennat (dont deux années partagées avec le FCC de son prédécesseur) pour asseoir sa vision.

« Résoudre les problèmes sécuritaires, c’est mon obsession et je suis déterminé à ramener la paix », a-t-il déclaré, avec une précision de taille : « Je veux tenir les délais (fixés pour les élections) pour que les gens croient en moi et que j’aie l’occasion de rempiler », détaille le quotidien. Tout est désormais clair. Cap sur 2023, conclut le tabloïd.

Pour Eco News, au sein de l’Union sacrée de la nation, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a pris le soin de tout verrouiller pour écarter tout suspense lorsque viendra le moment de se lancer dans la bataille électorale de 2023.

Dans le navire USN, Tshisekedi attend rester le seul maître à bord. Et il ne rate pas une occasion pour le faire savoir, analyse le trihebdomadaire.

« Il ne conçoit pas non plus une autre candidature à la présidentielle au sein de l’Union sacrée. S’il y a un candidat de l’USN à la présidentielle de 2023, c’est bien et personne d’autre. Autrement dit, ceux qui, au sein de l’Union sacrée, lorgneraient sur le fauteuil présidentiel sont prévenus », conclut le tabloïd.

C’est dans ce contexte que le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a regagné Kinshasa, jeudi 17 mars dans la matinée, en provenance de Bruxelles (Belgique), au terme d’un séjour de plus d’une semaine dans la capitale belge, renseigne l’Agence congolaise de presse.

Des militants des partis politiques membres de l’Union sacrée de la nation (USN) dont ceux du parti présidentiel, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), et une bonne représentation des institutions de la République, notamment des sénateurs, des députés nationaux et des membres du gouvernement ont spontanément répondu à cet accueil du Chef de l’Etat, détaille l’agence.

Dans les détails donnés par Le Journal, il fait remarquer que Félix Tshisekedi a été accueilli avec pompe à l’aéroport international de N’Djili. Plusieurs personnalités politiques du pays, notamment Modeste Bahati Lukwebo président du Sénat, Christophe Mboso, président de l’Assemblée nationale ainsi que Jean-Michel Sama Lukonde, le Premier ministre, ont fait le déplacement.

Affecté par l’incendie qui a causé d’énormes dégâts humains et matériels la nuit de mercredi à Debonhomme, un quartier situé le long de la route de l’aéroport, explique Le Potentiel, le couple présidentiel s’est arrêté pour constater les dégâts et apporter le premier réconfort aux sinistrés.

Sous une fine pluie, le président de la République et la distinguée première Dame ont échangé quelques mots de compassion avec un rescapé, enseignant de son état qui a perdu un enfant de 14 ans et obtenu aussi des explications supplémentaires des autorités urbaines sur les circonstances de ce drame, note le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner