La RDC peut produire beaucoup d’hydrogène pour alimenter les véhicules électriques (FFI)

Lors d’une conférence de presse vendredi 18 mars Kinshasa, la Fondation Fortescue Future Industries (FFI) a présenté le projet d’aménagement du fleuve Congo et de production de l’hydrogène pour alimenter les véhicules électriques à pile combustible. Les responsables de cette fondation affirment qu’en produisant une grande quantité d’hydrogène, la RDC pourra développer davantage des industries vertes.

Une fois exécuté, ce projet pourra créer des opportunités d’emploi pour la population congolaise et d’autres pays africains. Il pourra aussi augmenter, améliorer et rendre disponible l’énergie électrique, Selon Armand Kitenge, chargé de communication et relations extérieures de la FFI.

L’aménagement du fleuve Congo, qui assurera une grande production de l’hydrogène, a-t-il poursuivi, emmènera la RDC non seulement à remplacer les combustibles fossiles qui sont actuellement utilisés dans les procédés industriels ; mais aussi remplacer les kérosènes par les carburants synthétiques ou pile d’hydrogène.

Sur la grande préoccupation de protection de l’environnement, Fortescue Future Industries affirme utiliser des « plus hautes normes en matière du respect et protection de l’environnement » adaptée à la nature.

Les responsables de la fondation ont, au cours de cette même conférence de presse, indiqué qu’avec son expérience la FFI projette de produire 15 millions des tonnes d’hydrogène vert par an d’ici 2030.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner