Les députés du Nord-Kivu se prononcent en faveur de l'état d'urgence à la place de l’état de siège

Les députés nationaux et provinciaux du Nord-Kivu proposent l’assouplissement de l'état de siège, onze mois après la mise sous état de siège de leur province. 

Pour faciliter la normalisation de la vie de la province et le fonctionnement normal des institutions publiques, ces députés invitent le chef de l’Etat à commuer l’état de siège en état d’urgence sécuritaire. C'est-à-dire, avoir une administration civile, afin de laisser les militaires se focaliser au combat contre l’ennemi.

Ces élus du peuple saluent toutefois des avancées sécuritaires depuis la mutualisation des forces entre les armées congolaises et ougandaises (UPDF) contre les ADF à Beni ainsi que, dans la province de l'Ituri.

A en croire un élu de Lubero, « le nombre de personnes tuées est aujourd'hui estimé à plus de 1.000% qu'avant l'état de siège, sans compter des villages brûlés et près de 56.000 familles déplacées en Ouganda ».

Le gouvernement a adopté le 4 mars la modification de l’ordonnance portant proclamation de l’état de siège qui consiste notamment à circonscrire l’action répressive des juridictions militaires dans les provinces sous état de siège à des infractions d'une certaine gravité. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner