Etat de siège : le député Jadot Mangwengwe propose une « nouvelle formule » face à la persistance de l’insécurité

 Le député national Jadot Mangwengwe propose au Chef de l’Etat de trouver d’autres stratégies contre l’ennemi en lieu et place de l’état de siège, instauré depuis le 6 mai dernier, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. 

Pour cet élu de Beni qui a fait cette déclaration le lundi 20 septembre à Radio Okapi après un mois passé à Beni dans le cadre des vacances parlementaires, l’état de siège a démontré ses faiblesses et l’ennemi ne fait qu’endeuiller la population. 

« Je reviens du terrain, j’ai été dans les coins et les recoins, franchement, la situation n’évolue pas bien. Je pensais qu’avec l’état de siège, on ferait une pression exceptionnelle sur les ADF, pour les détruire au jour le jour. Malheureusement, ce sont eux qui continuent à massacrer nos populations. Voilà pourquoi, je puis proposer au chef de l’Etat, de pouvoir réfléchir, sur une nouvelle formule qui soit beaucoup plus grande, rapide et efficace », note Jadot Mangwengwe.  

Il ajoute : 

« Je suis parmi ceux qui ont soutenu la décision du chef de l’Etat. Je sais que, si tous les acteurs de l’état de siège, pouvaient respecter scrupuleusement, les prescrits de l’ordonnance du chef de l’Etat, cette décision, nous servirait de dernière cartouche pour détruire tous ces ADF et leurs alliés, tous ces groupes armés, tous ces bandits armés qui perturbent la sécurité dans la région de Beni et de l’Ituri ». 

Pour cet élu de Beni, la population de cette région ne compte que sur la bonne foi du chef de l’état pour le retour de la paix dans cette partie du pays.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner