Sud-Kivu: exploitation abusive des femmes dans les mines artisanales

Le secteur minier est très marqué par les inégalités de genre dans le Sud-Kivu. Cette révélation a été faite au cours d'une journée de réflexion sur la gouvernance dans le secteur minier, organisée mardi 24 mars par le groupe thématique genre. Selon le service étatique qui encadre l’exploitation minière artisanale (SAEMAPE), la plupart des femmes qui sont dans et autour des zones minières artisanales exercent des tâches pénibles et sont souvent au bas de l’échelle de l'exploitation.

La cheffe du service juridique de SAEMAPE, Hortense Migabo,  renseigne que certains creuseurs abusent sexuellement de ces femmes.

Elle explique :

«  Le problème se pose au niveau de la passation de marchés, le creuseur, oblige souvent la femme de coucher avec lui. Nous avons trouvé beaucoup de coutumes qui sont encore rétrogrades à l’encontre de la femme». 

Hortense Migabo a informé qu’un projet pilote pour favoriser et valoriser les femmes dans le secteur minier est à l’étude à Kamituga :

« On est en train de voir comment implanter une coopérative uniquement féminine dans la ville urbaine de kamituga. Elle sera gérée par les femmes pour pouvoir montrer aux femmes que leur présence dans un site quelconque, n’est pas un tabou ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner