Maniema : mort d’un détenu évacué tardivement de la prison centrale de Kindu vers un hôpital

Un détenu malade, évacué samedi 2 avril, de la prison centrale de Kindu, sur ordre du gouverneur de province est décède ce dimanche 3 avril à l’hôpital général de référence de Kindu.

Une évacuation obtenue après le soulèvement de ses amis détenus, qui le voyaient dépérir faute de soins médicaux dans une prison dépourvue de presque tout.  

Ce soulèvement est intervenu aussi après celui des prisonniers de la maison carcérale de Kasongo la semaine dernière, après le décès d’un détenu. 

Selon les autorités pénitentiaires contactées dimanche 3 avril par Radio Okapi, les deux prisons font toujours face aux défis d'approvisionnement en produits pharmaceutiques, alors que la majorité des détenus n’est pas en bonne santé. 

D'où un appel au gouvernement central à sauver ceux qui peuvent l’être encore.

Pour les autorités des prisons de Kindu et de Kasongo, le problème reste pendant. Jusque-là, ces prisons ne sont toujours pas approvisionnées en médicaments. Pour éviter mort d’homme et d'autres soulèvements des prisonniers, le gouverneur intérimaire Afani Idrissa Mangala du Maniema demande au gouvernement central de voler au secours de ces maisons carcérales de Kindu qui héberge à ce jour plus de 450 détenus pour une capacités d'accueil de 250 détenus. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner