Kasaï-Oriental : la police porte plainte contre des motocyclistes qui ont saccagé un sous-commissariat

La police nationale Congolaise(PNC) du district Est à Mbuji-mayi(Kasai-Oriental) a déposé, mardi 5 avril, une plainte à l’auditorat militaire de garnison contre certains motocyclistes, soupçonnés d’avoir saccagés un sous-commissariat à Bonzola.

Le commandant du district Est de la PNC, colonnel Henry Kibondo qui livre cette information s’insurge contre le comportement des motocyclistes qui ont passé à tabac le même mardi un élément de la Police de circulation routière au croisement des avenues de l'Evêché et Cardinal Malula, dans la commune de la Kanshi. Ce dernier avait arrêté un motocycliste pour mauvais stationnement. S’en est suivi une altercation entre les policiers et d’autres motocyclistes, venus prendre le parti de leur pair, causant ainsi plusieurs dégâts matériels dans les rangs de la police nationale congolaise.

Le commandant du district Est de la PNC condamne le saccage du sous-commissariat de Bonzola qui n’était pas concerné par ces altercations.

« C’est vers 8h30, on m’a appelé pour dire que les motards se sont révoltés contre la police de circulation routière qui est à la bifurcation entre l’avenue de l’Université et l’avenue Cathédrale. Le temps qu’on s’apprête, on a trouvé qu'ils avaient déjà tabassé les agents qualifiés de la PCR. Ils s’attaquaient déjà au sous ciat [sous-commissariat] Bonzola. Ils ont tout emporté : dossiers, les meubles du sous ciat. Ils ont cassé. Ils ont emporté les chaises en plastique. Ils ont fait libérer quatre (4) prévenus qui étaient là au cachot. Un comportement vraiment que nous sommes en train de déplorer. C’est le motard à la tête, leur chef des associations», a révélé le Colonnel Henry Kibondo.

Selon lui, les motocyclistes ont commencé à poser ces actes de violence bien avant, en s’en prenant à un préposé de la collecte des taxes, au niveau de Kanyanya. 

«Ils se sont enflammés contre un monsieur qui les sensibilisait au paiement des taxes. Ils l’ont tabassé, ils ont même endommagé sa moto. Et ils ont quitté là-bas pour venir maintenant se décharger contre la police de circulation routière de ce coin. Que la justice soit faite. J’ai saisi la justice militaire, parce que quand ils sont venus la garde qui est là était armée, qu’est-ce que le sous ciat [sous-commissariat] avait à faire dans cette histoire-là, nous sommes dans un état de droit », a rapporté le Colonnel Henry Kibondo, commandant du district Est de la PNC à Mbuji-Mayi.

Contacté par Radio Okapi, le président provincial du syndicat des taxis motos, José Lufuluabo encourage la PNC à traduire en justice les fauteurs des troubles. Il précise que « l’infraction est individuelle, selon la loi congolaise ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner