Haut-Katanga : le président de l’assemblée provinciale promet la libération des motocyclistes arrêtés

Le président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, Michel Ngoy Katebe, promet la libération des motocyclistes arrêtés par les agents de l’ordre. Lors de l’échange, samedi 9 avril avec les représentants des conducteurs des motos à Lubumbashi, il a indiqué que la relaxation de ces personnes interviendra après la formalisation de la procédure avec la justice.

En effet, plusieurs motocyclistes ont été arrêtés mardi 29 mars après des échauffourées qui ont éclaté au centre-ville de Lubumbashi avec la police. Ces motocyclistes appelés « Manseba », s’insurgeaient contre la décision de la mairie leur interdisant de « circuler avec leurs engins au centre-ville ».

Michel Ngoy Katebe a assuré qu’il ne sera plus question pour les agents de l’ordre « de tracasser et de torturer les motocyclistes ».

Toutefois, il leur a demandé de travailler dans les limites fixées par l’autorité urbaine.

Au sujet de leurs associations suspendues par le maire de Lubumbashi pour non-encadrement de leurs membres respectifs qui ne respectent ni l’autorité établie moins encore les lois du pays, le président de l’assemblée provinciale a indiqué que cette mesure sera levée « très prochainement », après la réunion qu’il aura avec leurs responsables pour des petites fixations.

A l’issue de la rencontre certains motocyclistes ont affirmé qu’ils s’attendaient tout au moins à ce que qu’ils soient autorisés de circuler au centre-ville juste pour y déposer leurs clients sans pour autant avoir des parkings fixes.

Ils promettent qu’ils continueront à plaider pour l’atténuation de cette mesure.

Après avoir constaté et enregistré plusieurs cas de désordre et des cas d’accidents occasionnés par les motocyclistes   le maire de Lubumbashi avait signé un arrêté urbain interdisant toute circulation des motocyclistes au centre-ville. 

Une décision saluée par plusieurs personnes mais désapprouvée par les concernés qui estiment que c’est au centre-ville ou ils mènent à bien leurs activités.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner