RDC : début de la campagne électorale des gouverneurs dans certaines provinces

Les candidats gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces concernées par le calendrier publié par la Commission électorale nationale indépendante sont entrés en campagne ce lundi 2 mai. Ils exposent leurs programmes devant les députés provinciaux qui vont élire les chefs des exécutifs provinciaux.

L’élection aura lieu le 6 mai.

Ces élections concernent les provinces de Bas-Uele, Haut-Lomami, de Lomami, du Kasaï-Central, du Kasaï-Oriental, du Kongo-Central, de Mai-Ndombe, du Maniema, de la Mongala, du Tanganyika, de la Tshopo, du Sankuru ainsi que les élections des vice-gouverneurs des provinces de Kinshasa et du Kwango.

8 candidats pour un poste au Kasaï-Oriental

 

Huit candidats sont en lice pour l’élection au poste de gouverneur et vice-gouverneur du Kasaï-Oriental.  Un de ses candidats a été présenté et soutenu par l’Union sacrée pour la Nation, plateforme au pouvoir en RDC. Ce lundi, ces candidats battent leur campagne à l’assemblée provinciale pour présenter les projets de développement de la province avant l’élection qui aura lieu le vendredi 6 mai prochain. 

Babibanga Nsambuka Bisala, s’est présenté à cette élection en candidat Indépendant.  Il est le promoteur du complexe scolaire Basambi et personnel retraité des Nations unies. C’est la deuxième fois qu’il tente sa chance à ce poste après avoir été candidat malheureux en 2011. 

Patrick Mathias Kabeya Matshi Abidi, cadre de l’UDPS-Kinshasa, est le seul candidat que l’Union sacrée de la Nation a présenté à ce poste après l’élection primaire organisée à Safari Beach à Kinshasa par son parti politique. 

Pierre Beya Kabambi est candidat Indépendant. Il est le plus jeune des candidats à ce poste de gouverneur et est fils d’un acteur économique du Kasaï-Oriental. 

Alidor Beya Mulumba, cadre de l’UDPS, est connu du public pour avoir travaillé comme directeur provincial à la Direction générale des migrations pendant plusieurs années au Kasaï-Oriental. 

Trésor Mpumbu Mukadi est président de la plateforme U26, mais va à cette compétition comme candidat indépendant. 

Francis Mwanza Mulomba, Thierry Mponda Mudimba ainsi que Corneille Kabanga Ntita sont tous membres de l’UDPS, mais se sont présentés comme candidats indépendants à cette élection. 

Appel au calme avant l’élection à Lisala

A Lisala, dans la province de la Mongala, 7 candidats sont retenus pour le poste du gouverneur.

Mais selon l’ONG Action des jeunes pour le bien-être social (AJBS), la tension monte au niveau des états-majors des candidats. En dehors de l’assemblée provinciale et dans les médias locaux, les partisans des candidats se livrent à des menaces contre les députés provinciaux.

L’ONG demande que ces élections se déroulent selon les normes démocratiques.

« Selon le monitoring sur terrain, nous avons constaté une pression de certaines tendances sur les députés [provinciaux] pour élire leurs candidats. Et pour cela, nous comme ONG, demandons qu’on laisse les députés opérer leur choix. En revanche, les députés aussi doivent opérer un choix judicieux, pour que ce choix-là puisse rencontrer les attentes de la population », a indiqué Roger Zumbu, le coordonnateur national de l’ONG AJS.

Il rappelle que le gouverneur est élu par les députés provinciaux. Et de ce fait, ajoute-t-il, « la campagne doit se passer dans l’hémicycle devant les députés et non dans les médias pour inciter la population à une manifestation ».

Responsabilité des député provinciaux

Au Kasaï-Central, la Nouvelle société civile congolaise lance la campagne ni corrupteur ni incompétent, qui rappelle aux députés provinciaux leurs responsabilités dans le choix de nouveaux dirigeants, a indiqué le coordonnateur de la structure en province, Albert Ngalamulume.

Il indique que tout est mis en place pour dénoncer ceux qui corrompent et se laissent corrompre. 

Selon le programme publié par le bureau de l’assemblée provinciale du Kasaï-Central, les 5 candidats dans la course présentent, chacun, ce lundi son projet de société devant les députés. 

 22 candidats au Kongo-Central

Les candidats au poste du gouverneur ont des droits mais aussi des obligations pendant cette période de la campagne électorale qui a débuté ce lundi 2 mai. 

 C'est ce que le rapporteur adjoint de la CENI, en séjour à Matadi, a rappelé aux 22 candidats gouverneurs du Kongo-Central. 

 C'était à l'issue d'une séance de réunion préparatoire organisée par le secrétariat exécutif provincial de la CENI à l'intention des candidats gouverneurs et les notables du Kongo-Central. 

 D'après Paul Mohindo Vahumawa, rapporteur adjoint de l’instance qui organise l’élection, l'idée de la CENI en organisant cette rencontre, est de dicter aux candidats une ligne de conduite à suivre pour la réussite de toutes les étapes de l’élection du gouverneur et du vice -gouverneurs du Kongo-Central. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner