Forum des AS : « Présidentielle 2023 : Augustin Matata Ponyo, candidat du LGD »

Revue de presse du jeudi 5 mai 2022. Les journaux parus ce jeudi à Kinshasa ont plus planché sur l’annonce de la candidature de Matata Ponyo à la présidentielle de 2023 et le sit-in du Bloc patriotique ce vendredi devant le Palais du peuple. A propos des élections, Forum des AS titre en sa manchette : « Présidentielle 2023 : Augustin Matata Ponyo, candidat du LGD ». Le quotidien précise qu’à ce stade rien n’est encore officiel, dans la mesure où on n’en est pas encore à l’étape de dépôt de candidatures à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Toutefois, poursuit le tabloïd, l’ancien Premier ministre ne cache plus ses ambitions pour le fauteuil présidentiel en RDC. Pour Forum des AS, l’homme à la cravate rouge est fatigué de jouer un rôle de second plan dans son ancienne famille politique, le Front commun pour le Congo (FCC), plate-forme chère à l’ex-président de la République Joseph Kabila.

La Prospérité reste sur le même chapitre et titre à la Une : « RDC : seul contre tous, Augustin Matata Ponyo se lance dans la course ». Isolé politiquement, souligne ce quotidien, Matata Ponyo semble néanmoins sûr de ses forces et rêve un destin à la Macron [NDLR : chef de l’Etat de la France]. Le Tabloïd note qu’il faut bien le reconnaître, cela avait mal commencé avec Augustin Matata Ponyo. Après des mois de spéculations, Matata se lance dans la bataille présidentielle censée se conclure, si les délais constitutionnels sont tenus, en décembre 2023, indique La Prospérité avant d’ajouter : « Sur la scène du Showbuzz, à Kinshasa, l’homme à cravate rouge prend la tête du parti qu’il vient tout juste de créer, Leadership et gouvernance pour le développement (LGD).

La Tempe des tropiques change de chapitre et parle du Bloc patriotique qui projette un sit-in ce vendredi devant le Palais du peuple, à Kinshasa. Ce quotidien barre en sa une : « Le Bloc patriotique divisé sur son sit-in de ce vendredi ». Dans cet article, le tabloïd souligne que le Bloc patriotique a étalé au grand jour ses dissensions internes qui, selon des analystes avisés, risquent de l’amener, à coup sûr, vers l’effondrement total.

Ce regroupement politique, note La Tempête des tropiques, a annoncé un sit-in devant le Palais du Peuple pour obtenir du pouvoir en place le consensus avant la réforme de la loi électorale. En termes clairs, explique le journal, le Bloc patriotique voudrait la tenue d’un dialogue politique en dehors du Parlement, pour s’assurer des dividendes don il est le seul à connaitre la nature, alors que, dans un pays organisé, les débats sur les matières législatives se déroulent au sein de l’instance habilitée, à savoir le Parlement. Faisant fi de cet accord interne, poursuit ce quotidien, un membre de la coalition LAMUKA a accusé les chefs des églises catholique et protestante, qui sont également membres du Bloc patriotique, d’avoir trahi la population.

« L’église a trahi le peuple », a déclaré Claude Ngoma le mercredi 04 mai sur Top Congo FM, avant de demander aux Congolais de rester vigilants et de faire échec au sit-in du 6 mai devant le siège du Parlement, précise La Tempête des tropiques. De l’avis de ce cadre de LAMUKA, l’église et les leaders de sa propre plateforme politique sont en train de distraire l’opinion, ajoute le journal.

Au ce sujet, Forum des AS titre à la une : « Adolphe Muzito récuse le Bloc patriotique ». A Nouvel Elan, rapporte ce tabloïd, la politique ne rime pas avec des combines politiciennes sur fond d’opportunisme. Le parti d’Adolphe Muzito soutient plutôt que le combat politique est principalement une affaire de valeurs, de principes de cohérence. Aussi, indique Forum des AS, est-ce à l’aune de ce triptyque que Nouvel Elan passe au crible l’existence du « Bloc patriotique « ce méga regroupement circonstanciel où l’on trouve pêle-mêle Lamuka, le FCC ainsi que des forces sociales. Pour l’actuel coordonnateur de LAMUKA, le bloc patriotique pose problème et interroge les fondamentaux même de sa plate-forme politique, souligne ce journal.

A moins de demander pardon au peuple en revenant sur sa position, pense Forum des AS, Lamuka ne peut se joindre aux partisans du Président Kabila pour une action commune à moins que le FCC fasse publiquement amende honorable sinon, le combat même de Lamuka perdrait toute son essence et son sens.

En clair, conclut ce journal, si Nouvel Elan entend soutenir la démarche citoyenne et patriotique des laïcs catholiques et protestants visant à obtenir des réformes électorales consensuelles, il ne saurait cependant cautionner le reniement des fondamentaux de son combat né de la contestation du « hold-up électoral » opéré par les « partenaires » de 2018.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner