Forum des AS : « Fayulu-Matata : vers un Big bang au sein de l’Opposition ? »

Revue de presse kinoise du 12 mai 2022. L’échange en aparté entre l’opposant Martin Fayulu et l’ancien Premier ministre Matata Ponyo a fait la une de la plupart des journaux parus, ce jeudi, dans la capitale congolaise. Sur ce, Forum des AS barre en sa manchette : « Fayulu-Matata: vers un Big bang au sein de l’Opposition ? ». Ce journal indique que pendant plus de deux heures, les deux personnalités ont fait le tour d’horizon des questions liées au bloc de l’opposition en RDC. A sa sortie de cet entretien, signale le quotidien, Matata Ponyo a répondu à la presse qu’ils ont passé en revue les questions de fond de la situation générale du pays. Pour ce tabloïd, le tête-à-tête entre Fayulu et Matata n’est pas la fameuse hirondelle qui annonce le printemps mais plutôt un big bang qui s’annonce au sein de l’opposition congolaise à l’approche des joutes électorales.

Le Journal ne change pas de chapitre et titre en sa une : « 2023 : le duo Matata-Fayulu pour en découdre avec Félix Tshisekedi ». Pour ce quotidien, Martin Fayulu et Augustin Matata ont décidé de peaufiner des stratégies pour faire échec à Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2023. Le Journal estime également que ces deux présidentiables qui se côtoiyaient officiellement pour la toute première fois devant caméras tissent un secret d’alliance électorale. Matata Ponyo et Fayulu Madidi ont en commun la lutte contre le régime qu’ils contestent, celui de Félix Tshisekedi et les deux acteurs politiques ont de bonnes raisons de coaliser leurs efforts dans la lutte démo[1]cratique anti-Fatshi, poursuit ce tabloïd.

Hormis le tête-à-tête Fayulu-Matata, les journaux kinois se sont également intéressés au verdict du procès Chebeya, prononcé ce mercredi par la Haute Cour militaire qui siégeait, en audience foraine à la prison militaire de Ndolo. A ce sujet, Le journal titre : « Procès Chebeya : Mwilambwe acquitté, Kenga Kenga écope d’une peine de mort ». Ce quotient rapporte dans ses lignes que la justice militaire congolaise a condamné deux éléments de la police. Le premier, indique ce tabloïd,il s’agit de Christian Kenga Kenga qui écope d’une peine de mort et le second Jacques Mugabo, a été condamné à 12 ans de servitude pénale principale, pour leur participation dans l’assassinat en 2010 du militant des droits de l’Homme, Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana. Le troisième Paul Mila[1]mbwe, souligne Le Journal, a été tout simplement acquitté pour insuffisance de preuve de culpabilité.

Le journal l’Avenir revient sur ce procès. Il cite l’Ong La voix des sans voix pour les droits de l’homme (VSV) qui s’est dit partielle[1]ment satisfaite du verdict de la Haute cour militaire prononcé contre les différents prévenus. Dans un communiqué de presse publié ce mercredi 11 mai 2022, note ce quotient, la VSV dit prendre acte de l’arrêt de cette juridiction militaire «Toutefois, la VSV s’étonne que malgré sa destitution et la peine dérisoire de 12 ans de SPP lui infligée, Jacques Mugabo soit retourné avec ses galons.

De même, ajoute ce journal, la VSV qui est contre la peine de mort espère que Christian Ngoy Kenga Kenga passera tout le reste de sa vie en prison, peut-on lire sur les colonnes du journal l’Avenir qui reprend le communiqué de la VSV.

L’Avenir précise que malgré ces différentes condamnations, la VSV plaide encore pour la comparution du général John Numbi, suspect numéro un dans l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana pour que justice soit rendue aux victimes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner