Haut-Lomami : altercation entre militaires et jeunes bâtisseurs de Kanyama Kasese


La cité de Kanyama dans la province du Haut-Lomami a vécu mercredi 11 mai une matinée agitée, caractérisée par des tirs qui ont semé la panique dans la population. Elle a obligé les écoles à libérer les élèves et les marchés à fermer pendant quelques heures.  

Cette situation est liée à une altercation entre les jeunes bâtisseurs de Kanyama Kasese et certains éléments de FARDC commis à leur garde. Cette altercation a lieu à une trentaine de kilomètres du centre de Kanyama Kasese. 

D’après plusieurs sources, ces jeunes qui ont déjà terminé leur formation devaient se rendre dans la ville de Kananga, où ils sont affectés pour travailler au Service national.  
Arrivés dans la nuit du mardi à la gare, ils attendaient le train qui ne venait toujours pas. C’est ainsi que deux éléments d’entre eux voulaient se rendre au centre commercial pour acheter quelque chose.  

Les militaires commis à leur garde qui avaient reçu les consignes de leur hiérarchie de ne pas les laisser sortir de la gare se sont opposés. Il s’en est suivi des discussions entre les deux parties. 

Devant l’insistance de ces jeunes, qui tenaient coûte que coûte à partir, les militaires ont commencé à tirer en l’air. Pris de panique, les directeurs d’écoles ont jugé utile de libérer tous les élèves. Les commerces ont fermé leurs portes pendant quelques heures.
Un élément bâtisseur a été touché à la jambe et se trouve pour l’instant à l’hôpital général de référence de Kanyama et le militaire qui a tiré a été arrêté, indique l’administrateur du territoire de Kanyama qui confirme également les faits.
C’est dans la soirée que le train est arrivé et a transporté ces jeunes pour les amener à Kananga, leur destination finale.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner