RDC : des lois sur la protection de la femme ne sont pas appliquées, déplore l’AFEM

La République démocratique du Congo dispose des lois sur la protection de la femme mais qui ne sont pas appliquées. La présidente de l’Association des femmes des médias (AFEM), Caddy Adzuba a dénoncé cette situation samedi 21 mai dans une interview accordée à Radio Okapi. Elle faisait la restitution du sommet de Madrid sur l’effectivité de la mise en œuvre de la résolution 1325 des Nations unies, concernant les droits de la femme. 

« Contrairement à d’autres pays, nous avons carrément sur le plan législatif, des lois qui protègent la femme. Nous avons des lois qui ne sont pas appliquées, ne sont pas obligatoires, qui ne s’imposent pas. On dirait que ce sont des simples expressions de bonne volonté », se désole Caddy Adzuba, qui a pris part aux assises de Madrid pour le compte de la RDC. 

Des femmes leaders d’Afrique et d’Amérique latine ont réfléchi du 19 au 20 mai à Madrid en Espagne sur la résolution 1325 de l’ONU, à l’occasion d’un haut sommet sur le leadership politique organisé par la présidente de la Cour constitutionnelle d’Espagne. 

« Ce n’est pas un énième sommet. La spécificité était de faire des propositions concrètes pour avancer. Pour le Sud-Kivu, disons mieux pour la RDC, nous avons réussi à profiter de cet espace pour expliquer la situation de la femme congolaise et les grands défis qui nous restent à relever. Nous avons quand même pas mal de problèmes. Nous devons essayer de mettre sur pied des mesures d’applicabilité de ces lois mais aussi la sacralisation de ces lois », a ajouté Mme Adzuba. 

La résolution 1325 vise à promouvoir la participation réelle des femmes à l’action menée pour le rétablissement de la paix, la prévention des conflits et la consolidation de la paix. 

Le forum de Madrid a connu la participation de plusieurs femmes influentes à l’échelle internationale, notamment Graça Machel, activiste des droits humains et veuve de Nelson Mandela, Catherine Samba-Panza, présidente honoraire de la République Centreafricaine ainsi que plusieurs femmes dirigeantes européennes. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner