La RDC présente des effets militaires rwandais au Mécanisme de la CIRGL

Les responsables militaires du secteur opérationnel Sokola 2 ont présenté vendredi 27 mai à Goma (Nord-Kivu) des effets militaires présumés appartenir à l’armée rwandaise au Mécanisme conjoint de vérification élargi (MCVE). Cette structure de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL) poursuit en effet ses enquêtes en RDC et au Rwanda sur les accusations mutuelles des deux pays. Celles-ci tournent autour des incidents liés aux affrontements entre l’armée congolaise et la rébellion du M23 dans les territoires de Rutshuru et de Nyiragongo. Mais rien n’a encore filtré sur cette enquête.

Les effets militaires portant les insignes de l’armée rwandaise (RDF), présentés au Mécanisme conjoint de vérification élargi, ont été récupérés par les FARDC pendant les combats contre les rebelles du M23 à Kibumba, mardi 24 mai, indiquent les sources militaires à Goma.

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu, général Constant Ndima Kongba, avait saisi le MCVE mercredi dernier pour une investigation sur de « graves incidents » occasionnés par la résurgence des attaques des rebelles du M23, appuyés, selon lui, par l’armée rwandaise.

À ce sujet, le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur, avait mentionné que plus de vingt obus et bombes tirés de l’est vers l’ouest avaient explosé mardi 24 et mercredi 25 mai à Katale, non loin de la piste de l’ICCN dans le territoire de Rutshuru.

Pour sa part, l’armée rwandaise, à travers son porte-parole, le colonel Ronald Rwivanga, avait aussi saisi le même mécanisme de la CIRGL pour investiguer, notamment, sur l’origine des tirs de roquettes, lundi 23 mai qui avaient atterri et causé des dégâts matériels et humains à Kinigi et Nyange dans le district de Musanze, alors que les FARDC et les M23 se battaient dans la région de Tchanzu et Runyoni.

Mais jusqu’à présent, des sources contactées par Radio Okapi au sein du MCVE ne fournissent aucune information sur les résultats de ces enquêtes qui, selon elles, se poursuivent encore.

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner