Kinshasa : les taximen disent travailler à perte après majoration du prix du carburant

    

Les transporteurs des taxis disent désormais travailler à perte, depuis la majoration du prix de carburant, qui est passé de 2095 à 2345 francs congolais (1,17 USD). 

Le secrétaire général à l'Economie nationale a, en effet, signé le samedi 28 mai, un arrêté portant hausse de prix du carburant dans la partie Ouest du pays à partir du lundi 29 mai. 

Cependant, pour le transport en commun, aucune majoration du prix de transport n’a été constaté. 

Pourtant, selon les conducteurs de transport en commun, la hausse du prix de transport devrait aussi être automatique. 

« Il est vrai que le carburant était devenu rare. Mais tout va mieux. Depuis le matin, nous avons constaté la hausse du prix du carburant. Un litre se vend actuellement à 2345 francs congolais. D’autre part, ceci va affecter le transport en commun. Nous effectuons de longs trajets et nous risquons de travailler à perte à cause de la hausse du carburant », a témoigné un conducteur de bus. 

Il plaide pour que l’Etat majore également le prix du transport en commun pour leur permettre de réaliser des bénéfices : 

« Nous attendons à ce que l’Etat puisse majorer aussi le prix de transport. Si nous prenons cet argent fois nombre de litre, nous allons débourser plus de 20 mille francs congolais, par jour, seulement pour se procurer du carburant. C’est toute la difficulté. Nous ne savons pas réclamer car, c’est l’autorité qui a décidé cette majoration du prix de carburant. Les stations-services nous vendent seulement 1 à 10 litres de carburant, et pas plus ! » 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner