RDC : construire un Etat fort et créer de meilleures conditions de vie (Pr Ngoie Tshibambe)

La République démocratique du Congo doit s’assumer, construire un Etat fort et créer de meilleures conditions de vie, a recommandé lundi 6 juin l’internationaliste congolais, Pr Germain Ngoie Tshibambe. A l’occasion de la visite du couple royal belge à Kinshasa, il pense qu’en étant un Etat responsable, le Congo n’a pas besoin d’attendre avoir les bonnes relations avec la Belgique. 

« Donc la balle est dans notre camp. Nous devons nous assumer, avoir les compétences, les capacités, le leadership, la volonté de construire un Etat fort qui puisse créer les conditions d’une meilleure vie dans ce territoire et là vont s’ouvrir de perspectives intéressantes avec la Belgique », a-t-il déclaré. 

Les relations bilatérales entre la Belgique et la RDC sont pour le moment au beau fixe et la coopération entre les deux pays semble repartir sur de nouvelles bases, après des faux pas du passé d’ingérence de Bruxelles dans les affaires internes de Kinshasa. 

« Je voudrais considérer ce moment comment un moment où on peut se regarder dans le miroir. Si dans le passé, les relations diplomatiques n’étaient pas au beau fixe, c’est parce que du côté congolais, on ne tolérait pas que la Belgique s’ingère dans nos affaires intérieures, on ne tolérait pas que la Belgique nous donne des leçons », rappelle M. Germain Ngoie, professeur ordinaire à l’Université de Lubumbashi, et spécialiste des relations internationales. 

Il a invité le gouvernement congolais, et toutes les forces vives à se metre ensemble, pour transformer la RDC, et devenir « un pays plus beau qu’avant ». 

« Si nous arrivons réellement à transformer notre pays, à en faire réellement une puissance qui sache valoriser ses ressources naturelles, si nous donnons d’offrir au monde que nous sommes un pays qui sache se défendre, si nous donnons l’impression que nous sommes incapables pour nous assumer en ayant un Etat, un Etat respectable, un Etat qui ne soit pas fragile, je crois qu’il n’est pas à attendre qu’on ait de bonnes relations avec la Belgique », analyse Pr Germain Ngoie. 

Des effets néfastes reconnus 

Le Roi des Belges Philippe et son épouse la reine Mathilde entament ce mardi 7 juin une visite officielle en RDC.  Les souverains belges seront accompagnés d’une grande délégation gouvernementale composée notamment du Premier ministre, de la ministre de la Coopération au développement ainsi que du secrétait d’Etat à la politique scientifique. 

A cette occasion, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, appelle les Congolais à réserver un accueil chaleureux au souverain belge. 

« Il y a eu les effets néfastes de la colonisation et de l’après indépendance, ce sont des responsabilités qui ont été reconnues. Je crois que le rapport que nous avons aujourd’hui ne sont plus les mêmes d’il y a 60 ou 70 ans », a reconnu le porte-parole du gouvernement de la RDC. 

Patrick Muyaya pense que l’arrivée du Roi Philippe et sa reine Mathilde est « un jour symbolique ». 

« Je pense que dans notre culture, il est toujours bien de réserver un accueil à un hôte, même si par après, nous allons nous retrouver sous l’arbre, pour discuter des choses qui nous divisent », a-t-il ajouté. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner