Nord-Kivu : environ 10 morts enregistrés en 2 jours à Masisi

Plusieurs incidents sécuritaires, avec mort d’hommes, ont été signalés, cette semaine dans quelques entités du territoire de Masisi, principalement dans le secteur de Katoyi et dans la chefferie des Bashali. Les groupes armés sont mis en cause par la majorité des victimes. La société civile a appelé vendredi 10 juin à l’intervention des autorités compétentes.

Après l'attaque, jeudi, contre le site des déplacés à Kashuga/ Kijagagati, ayant fait sept morts et deux blessés parmi les déplacés, un policier a été tué ce vendredi par des bandits armés inconnus à Kikoma, dans le groupement Nyamaboko 2, secteur de Katoyi. 

Une autre personne a été décapitée à la machette par des hommes armés dans le village de Bishange-Luzirandaka, dans le même secteur de Katoyi, groupement Mupfuni Shanga.

Ce même vendredi, un militaire FARDC a été également abattu par des porteurs d’armes incontrôlés à la barrière de Nteko, dans la chefferie des Bashali. Dans le village Luunde (groupement Matanda), un civil a été blessé par balle tirée par un policier. La victime a succombé à ses blessures peu après dans une structure sanitaire à Rubaya.

La société civile territoriale de Masisi, qui déplore tous ces cas malheureux, parle d’une dizaine de personnes tuées dans le Masisi, dans l’intervalle de deux jours seulement.  Le président de cette structure, Telesphore Mitondeke, dénonce, avec fermeté, cette hausse de taux de criminalité. Il exhorte les autorités congolaises à renforcer les mécanismes de protection des civils et de leurs biens, le plus urgemment possible.

Il plaide pour que la justice soit mise à contribution, surtout pour les cas dont les présumés auteurs sont bien identifiés.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner