RDC : l’armée décidée à défendre Bunagana malgré « l’invasion du Rwanda », assure le général Ekenge

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) restent décidées à défendre la cité de Bunagana au Nord-Kivu, « peu importe ce que cela devrait coûter », a assuré le porte-parole du gouverneur, le général de brigade Sylvain Ekenge. Dans un communiqué publié tard dans la soirée de lundi 13 juin, il indique que l’occupation de cette partie du territoire national congolais par le M23 est « une invasion du Rwanda ». 

Pour le général Sylvain Ekenge, les troupes rwandaises sont intervenues à découvert cette fois-ci, en réponse aux nombreux revers que venaient de subir le M23 face aux FARDC, le week-end dernier, dans le groupement de Jomba.  

« Après avoir constaté les revers subis par leurs protégés sur le terrain, les Forces de défense du Rwanda ont, cette fois, à découvert, décidé de violer l’intangibilité de nos frontières, et l’intégrité de notre territoire, en occupant la cité de Bunagana, ce lundi 13 juin aux environs de 7 heures locales, du matin », a déploré le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu. 

Face à cette « invasion » de la RDC, les FARDC tireront toutes les conséquences qui s’imposent, et défendront la patrie.  

« Les forces armées de la RDC, tout en exhortant la population à la vigilance, lui demande de lui faire confiance. De ne pas céder à la panique. Qu’elle se souvienne de ce qui s’était passé en 2013, sur les mêmes acteurs et le même environnement. Toutes les dispositions sont mises en place pour la reprise en main de la situation », a déclaré le général de brigade Ekenge. 

Pillages

La cité de Bunagana est restée, jusqu’à mardi 14 juin matin, occupée par les rebelles du groupe terroriste M23. Selon plusieurs sources dans la région, aucun crépitement de balle n’a été entendu mais des éléments du M23 ont pillé la nuit dernière des boutiques, maisons d’habitations et certains bureaux. 

Les butins auraient été chargés dans des camions avant de les faire traverser vers les pays voisins. 

Au sujet des populations déplacées vers l’Ouganda, le chef du groupement de Jomba indique qu’à part les quelques dispositions d’accueil mises en place, aucune assistance n’a a été accordée aux réfugiés congolais, jusqu’à présent.  

Par ailleurs, les cadres de base de Bunagana, en déplacement dans le territoire voisin de l’Ouganda, indiquent que ce mardi matin, les rebelles auraient rassemblé quelques habitants qui n’ont pas pu se réfugier pour un rassemblement populaire, où ils auraient appelé la population déplacée à retourner dans la cité. 

De son côté, le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Stephane Dujarric réaffirme l’attache ferme des Nations unies à la souveraineté, l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territorial de la RDC.

L’ONU dit condamner l’utilisation des groupes armés, agissant sous procuration.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner