RDC : l’armée doit être dotée de moyens nécessaires pour sécuriser les frontières (Jacques Djoli)

Il faut doter l’armée congolaise des moyens nécessaires pour protéger les frontières, a plaidé lundi 13 juin, le député national Jacques Djoli. Intervenant à Radio Okapi, le vice-président de la commission Défense et sécurité à l’Assemblée nationale indique que 3,9% des ressources réservées aux FARDC sont insuffisants. 

« C’est moins de 600 millions pour l’armée qui a été cannibalisée pendant 18 ans sont insuffisants. Nous devons protéger notre population, donner la paix. Pour cela, il faut une armée capable de s’assumer, et ça nécessite des moyens », a soutenu Jacques Djoli. 

Il déplore le déplacement de près de 500 000 personnes à la suite des conflits armés dans la partie Est de la RDC. 

« Nous vivons la guerre tous les jours, en termes de dégât. Lorsqu’on voit la souffrance de notre population, on voit des femmes avec des matelas [sur la tête] … », a compati Jacques Djoli. 

La cité de Bunagana est sous contrôle du M23 depuis lundi 13 juin. Les Forces armées de la RDC (FARDC) accusent l'armée rwandaise d'occuper cette cité frontière entre la RDC et l’Ouganda. Elles promettent d’en tirer toutes les conséquences, en appelant la population locale au calme et à ne pas céder à la panique. 

Pour sa part, le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki, dit suivre avec préoccupation la détérioration de la situation sécuritaire entre la République du Rwanda et la République démocratique du Congo. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner