RDC : la première raffinerie d’or prévoit une production de 200 kilos par jour

Des experts du secteur minier ont réfléchi du mardi 14 au mercredi 15 juin à Bukavu au Sud-Kivu sur l’avènement de la première raffinerie d’or en République démocratique du Congo (RDC). Avec une capacité de production prévue de 200 kilos d'or par jour, cette usine de transformation de presque 1 200 mètres carrés permettra de transformer localement l’or brut en lingot.

Aucune date précise n’est annoncée officiellement pour le lancement de cette usine, située au centre-ville de Bukavu non loin de la place « Feu rouge ». Pour l’heure, les derniers réglages sont effectués, et les dernières consignes adressées à la trentaine d’employés qui travailleront au sein de la raffinerie de presque 1 200 m2.

A l’intérieur, l’usine comprend une fonderie avec plusieurs fours, dont des fours de 15 à 20 kilos. Il y en a qui pèse jusqu’à 35 kilos et peut fondre de l’or en 15 minutes. On y retrouve aussi un tunnel, des moules de 500 grammes, 1 kg, 250 grammes et c’est un lingot raffiné qui en sortira.

Des défis

Cependant, plusieurs défis s’annoncent. D'abord, la filière de l’or au Sud-Kivu est gangrenée par la fraude. Comment donc la raffinerie pourra s’assurer de s’approvisionner avec un or propre ?

« Il y a des services de l’Etat qui travailleront chaque jour dans cette raffinerie. La première des choses sera de voir si cet or vient avec l’autorisation de transport de minerais. C’est sur ce document qu’on détermine l’origine et que l’on peut dire que l’or qui est arrivé a été extrait de tel site », a répondu Cless Mwepu, directeur provincial du CEEC Sud-Kivu et coordonnateur provincial de la cellule nationale de lutte contre la fraude minière.

Le ministre provincial des mines et hydrocarbures du Sud-Kivu, Koko Cirimwami, a assuré aux initiateurs de cette raffinerie un accompagnement sans faille du gouvernement congolais pour la réussite de ce projet. Les experts du secteur miniers se sont réunis dans le cadre de la XIXe session de la plateforme de dialogue sur les investissements durables au Kivu (IDAKI). 

Il avait annoncé, mercredi 11 novembre 2021, cette usine de raffinerie d’or serait opérationnelle « dans deux mois ». Selon lui, avec la mise en place de cette usine, le gouvernement provincial sera une fois de plus en position de force pour lutter contre la fraude, car désormais le prétexte d’aller ailleurs pour le raffinage ne sera plus à l’ordre du jour.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner