Nord-Kivu : la carence de magistrats affecte le fonctionnement de la justice, alerte le REDHO


La carence de magistrats affecte le bon fonctionnement de la justice dans les tribunaux et parquets civils et militaires de Beni, Butembo et Lubero, dans la province du Nord-Kivu. Dans un communiqué publié mercredi 22 juin, le Réseau pour les droits de l’homme (REDHO) a indiqué que ces trois juridictions en comptent que trente-neuf magistrats. 

Selon cette organisation de défense des droits de l’homme, une lenteur est observée dans le traitement des dossiers et la détention prolongée des détenus sans leur audition. 

Conséquence : certains se rendent justice, et d’autres justiciables préfèrent recourir aux groupes armés. 

Une situation qui accentue l’insécurité dans la région, précise le REDHO. 

Le REDHO recommande, en outre, au président du conseil supérieur de la magistrature d’augmenter l’effectif des magistrats à Beni-Butembo et Lubero.  

Il demande également au ministère de la justice d’améliorer les conditions de vie des magistrats et d’accélérer le processus de recrutement des nouveaux magistrats. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner