Nord-Kivu : moins de candidatures féminines au concours national de la formation des officiers des FARDC

Onze filles sur un total de 494 candidats ont participé samedi 25 et dimanche 26 juin, au concours national pour la formation des officiers des FARDC à Goma (Nord-Kivu).  

Pour le spécialiste des écoles de formation militaire venu de Kinshasa, le colonel Prince Tshika Itakila, le nombre des candidatures est moins par rapport à celui attendu. Il indique que le recrutement visait plus les filles afin d’obtenir un équilibre entre les deux sexes, au sein de l’armée congolaise. 

« Le Nord-Kivu est une zone opérationnelle. Je ne sais pas si les gens ont douté à cause de la guerre. Je pense que les filles ont eu peur, je ne sais pas. Mais nous avons dit, dès le départ que ces examens concernent beaucoup plus les filles, parce que vous savez que la MONUSCO voulait qu’il ait égalité et que le nombre des femmes étaient à un niveau très bas et qu’il fallait hausser le niveau. Nous avons crié haut et fort, malheureusement nous n’avons recruté que 11 qui ont passé le concours », déplore le colonel Prince Tshika. 

Il ajoute : 

« Celui qui va réussir et se classer à l’ordre, il est pris dans l’armée. Il sera en formation à l’école de formation des officiers à Kananga. A la fin, il va sortir militaire avec le grade de sous-lieutenant. Le résultat sort avant mois d’aout. Parce que c’est au mois d’aout que commence les cours proprement dits à l’EFO ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner