Bintou Keita attire l’attention du Conseil de sécurité sur le drame de l’Est de la RDC

La cheffe de la MONUSCO a attiré, mercredi 29 juin, l’attention du Conseil de sécurité de l’ONU sur le drame de la population de l’Est de la RDC.

Bintou Keita s’exprimait devant cette instance des derniers développements de la situation sécuritaire en RDC.

Pour étayer son argumentaire, elle se s’est fait le porte-voix d’une écolière du Nord-Kivu, implorant l’implication des adultes pour que cesse la guerre dans l’Est du pays.

Dans son slam, indique la cheffe de la MONUSCO, Zewede, âgée de 11 ans, a voulu transmettre une expression d’amour, d’espoir et une douleur aigue qu’elle a pour la RDC, son pays.

La fillette a, dans sa poésie, exprimé sa déception et son sentiment d’abandon de la part des adultes qui, selon elle, devaient s’impliquer activement dans le processus de maintien de la paix dans l’Est de la RDC.

« Dans cette optique, je prierai donc à chaque membre du conseil de sécurité de s’approprier ma voix, de l’amplifier pour que l’ensemble du monde, de l’Afrique, du Congo, du Kivu et de Bunagana jouissent de ce droit étant qu’être humain et étant qu’enfant et qu’il recouvre sa dignité dans un climat de prospérité et de stabilité », a recommandé Zewede

Le message de cette écolière du Nord-Kivu, lu devant le Conseil de sécurité, est relatif à l’activisme, depuis plus de 20 ans, des hommes armés dans la pertie orientale de la RDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner