Lubero : la société civile réclame la présence de l’armée à Sebwe et Itendi

Les acteurs de la société civile du groupement Manzia dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu) a appelé jeudi 7 juillet au déploiement de l’armée dans les villages de Sebwe et Itendi en proie à l’insécurité orchestrée par des combattants armés. 

Depuis quelques jours en effet, il s’observe des cas de meurtres des civils par des combattants Maï-Maï actifs dans ces villages et environs. 

« On est en train d’assister aux cas de tueries, et cela, depuis les temps passés. Nous enregistrons toujours des cas d’assassinats. Et de plus en plus, ce sont les agents de l’Etat qui sont visés. Il y a déjà mort par assassinat d’un policier ainsi que d’un soldat des FARDC », a témoigné un cadre de la société civile dans la région, sous couvert d’anonymat. 

Ces malfrats profitent en effet de l’absence des FARDC pour commettre ce crime en toute impunité, poursuit cette source :  

« Au chef-lieu du groupement Manzia, par exemple, les forces armées congolaises qui étaient sur place, ont été relevées au bout d’un mois seulement. Des Maï-Maï ont profité de cette absence pour occuper les positions laissées vacantes. En dépit de toute cette situation, nous recevons des alertes sur le va-et-vient des hommes porteurs d’armes. Et toutes ces situations nous inquiètent beaucoup, parce que dans le groupement Manzia, il n’y aucune position militaire. Donc, la population n’a pas de sécurité. »   

L’administrateur du territoire de Lubero, le commissaire supérieur Alain Kiwewa, dit être au courant de la situation. Il annonce que cette question est traitée au niveau du commandement du secteur opérationnel Sokola 1 des FARDC.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner