Ituri : l’UNPC condamne le meurtre du journaliste Chadrac Sengi à Irumu

L’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) antenne de l’Ituri a condamné, samedi 9 juillet, le meurtre du journaliste Chadrac Sengi, dans le territoire d’Irumu.

La présidente de cette structure, Christine Abeditho, l’a dit au lendemain de l’assassinat de ce journaliste de la radio communautaire Nouvel Horizon de Ndimo, émettant d’Irumu :

« L’UNPC condamne cet acte et nous voulons à ce que l’auteur qui a tué notre confrère soit poursuivi par la justice et que nous puissions voir cette justice aboutir, c’est-à-dire qu’il soit condamné ».

Christine Abeditho a également rappelé les journalistes dont la mission est d’informer les populations doivent exercer leur métier en toute indépendance et surtout dans la quiétude.

« Nous tenons aussi à rappeler qu’un journaliste doit être protégé parce que le journaliste n’est ennemi à personne. Il fait son travail et d’ailleurs c’est constitutionnel de fournir des informations car c’est le besoin de la population », a-t-elle poursuivi.

La présidente de l’UNPC/Ituri a par ailleurs qualifié de « grave » le meurtre d’un journaliste au moment où, l’Ituri cherche par toutes les voies possibles de sortir du cycle de l'insécurité.

Le journaliste Chadrac Sengi avait été abattu par un militaire qui a réussi à s’échapper après son forfait, selon des sources sur place.

Ce dernier lui aurait ôté la vie parce qu’il accusait les forces loyalistes de commettre des exactions contre les populations civiles, selon le coordonnateur de l’ONG « Convention pour le Respect des Droits de l’Homme ».

Radio Okapi a tenté en vain d’avoir la réaction des autorités militaires de l’Ituri à ce sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner