Ituri : 5 morts lors d’une attaque des ADF à Busio

 

Cinq personnes ont été tuées et cinq autres blessées par des rebelles des ADF à Busio dans le territoire d’Irumu lors de leur incursion dans cette entité dans la nuit de samedi à dimanche 10 juillet. Avant de se retirer, ces rebelles ont kidnappé quinze civils et incendié plus de deux cent cinquante maisons, a affirmé le responsable de l’ONG Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH) dans ce territoire.   

Les personnes tuées sont des mineures de moins de 10 ans et un adulte de 47 ans. Elles sont mortes calcinées dans leurs habitations, affirment des sources locales, qui ajoutent que quinze autres personnes ont été aussi kidnappées.  

Avant de quitter la zone, ces rebelles ont pillé des boutiques et emporté plusieurs biens, notamment des habits, du sel, du savon ainsi que des produits agricoles.   

D’après des témoins, ces rebelles, munis d’armes à feu et de machettes, ont surpris la population locale dans la nuit. Dans la panique, certains habitants ont fui vers un village voisin ; d’autres sont arrivés au centre commercial de Boga.  

Albert Baseke, président de la société civile de Boga qui alerte sur cette situation, redoute des conséquences humanitaires. Les personnes déplacées ne bénéficient d'aucune assistance, selon lui.   

Du côté de l’armée, son porte-parole en Ituri parle d’une dizaine d’otages libérés des mains de leurs ravisseurs, après échanges de tirs avec « l’ennemi ».  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner