Bunagana totalise un mois sous occupation du M23

Cela fait trente jours, ce 12 juillet, depuis que la cité frontalière de Bunagana, à environ 90 de km au Nord de Goma (Nord-Kivu), est occupée par les rebelles du M23. C’est. Cette cité d’importance capitale constitue une des principales recettes douanières de la RDC en plus de position stratégique par rapport au Rwanda et à l’Ouganda. 

Pendant ce temps la première réunion de la commission mixte RDC-Rwanda, prévue ce mardi à Luanda, est reportée à la dernière semaine du mois de juillet, annonce la Cellule de communication de la Présidence de la République. Ce report fait la suite au décès de l'ancien Chef d'Etat angolais, Eduardo dos Santos. 

Dans une récente communication, le M23 continue à revendiquer des pourparlers avec le gouvernement congolais afin de mettre fin à la crise sécuritaire dans le Nord-Kivu. 

-Comment analyser cette situation ? 

-Quels sont les accords signés entre le gouvernement congolais et la rébellion du M23 ? 

Invités :  

-Julien Paluku, ministre de l’Industrie. Il a été gouverneur de la province du Nord-Kivu pendant douze ans. 

-Bob Kabamba, professeur à l’Université de Liège en Belgique. Il est coordonnateur de la Cellule d’appui politologique en Afrique centrale et aux Caraïbes.  

-Reagan Miviri, chercheur au Baromètre sécuritaire du Kivu, projet commun du Groupe d’Etude sur le Congo (GEC) et Human Rights Watch. 

 

/sites/default/files/2022-07/12072022-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner