L’ACCAD plaide pour l’exonération des commerçants victimes d’attaques rebelles sur la route Kasindi-Beni

L’Association congolaise des commissionnaires agréés en douane (ACCAD)/section du Nord-Kivu a alerté, lors d’une conférence de presse le mardi 12 juillet à Goma, sur les grosses pertes que subissent les opérateurs économiques au Nord-Kivu, notamment sur la route Kasindi-Beni. Elle demande au gouvernement d’exonérer les opérateurs économiques victimes d’attaques rebelles. 

Depuis plusieurs mois, des véhicules transportant des marchandises tombent dans les embuscades tendues par des combattants armés, dans le but de les incendier avec leurs contenus. 

« Aujourd’hui, les opérateurs économiques sont en train de traverser des moments très difficiles. Imaginez ; un camion des marchandises vient de pays étrangers, arrive au poste frontalier de Kasindi, l’opérateur économique disponibilise les moyens, paye tout ce qu’il y a comme droits et taxes liées à cette marchandise-là. La marchandise termine sa phase de dédouanement. Arrivé à Bulongo, ce véhicule et marchandises sont incendiés », déplore le président provincial de l’ACCAD, Delliance Tshongo Matata. 

Dans ce cas, selon lui, l’importateur perd « trois choses : l’argent liquide qu’il avait dans ses mains, il a payé les taxes, la marchandise qui était transportée, il vient de perdre aussi le moyen de transport. »  

Face à cette « situation tragique », l’ACCAD demande au gouvernement de compatir avec les opérateurs économiques en leur remboursant ne fut-ce que les droits et taxes payés au trésor public, au niveau du poste douanier de Kasindi, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. 

« Nous demandons que les marchandises qui viennent de payer les taxes (et qui sont) calcinées en cours de route, que le gouvernement puisse être compatissant même en remboursant les droits et taxes payés ; pour que cet opérateur économique-là puisse se rechercher encore juste avec ça, en attendant que le processus de dédommagement puisse arriver par l’avenir. Nous espérons que notre Gouvernement, le Parlement, la présidence, un jour, ils se focaliserons sur ces cas des difficultés que traverse la population aujourd’hui », a plaidlé Tshongo Matata. 

Au regard de cette situation désastreuse, l’ACCAD annonce dès maintenant qu’elle arrête toutes les activités liées aux déclarations des marchandises au poste douanier de Kasindi. 

La Fédération des entreprises du Congo (FEC) à Beni et à Butembo a suspendu, depuis lundi 12 juillet, toute importation et exportation des marchandises à partir du poste frontalier de Kasindi pour dénoncer justement les meurtres et l’incendie des cargaisons et marchandises sur ce tronçon. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner