Tshopo : plus de 20 cas de kidnappings recensés à Bafwasende

Des présumés Maï-Maï ont kidnappé, lundi 18 juillet, une vingtaine de personnes avec leurs vivres et autres biens de première nécessité, à Bafwanduo, dans le territoire de Bafwasende (Tshopo).

Ces assaillants ont commis leurs forfaits pendant que ces paysans étaient dans leurs champs, explique le président de la société civile locale, Franck Bangwabendi :

« Pendant la récolte, il y a eu l’apparition de présumés Maï-Maï en provenance de Boembo à la frontière avec le Nord-Kivu. Et il y a eu des coups de feu. Ils ont ensuite récupéré une vingtaine de femmes et de jeunes filles qui récoltaient le paddy. Ils ont l’habitude de venir chercher la nourriture, de piller des boutiques ».

La société civile locale accuse les Maï-Maï du groupe Mangaribi d’avoir enlevé ces personnes.

Ces miliciens mèneraient ces attaques en représailles de la mort d’un de leurs chefs, abattu en 2020 par les FARDC au village Bembele.

« Ce sont toujours les inciviques de Mangaribi qui essaient de continuer la rébellion de Manu, Musida Manu. Ils viennent aussi se ravitailler en produits alimentaires et pharmaceutiques. Ils circulent la nuit, ils opèrent, ils repartent », a indiqué l’administrateur du territoire de Bafwasende.  

Les FARDC basées à Bafwasende et appuyées par leurs compagnons du territoire voisin de Mambasa ont lancé une poursuite contre ces assaillants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner