Conditions infra humaines à la prison centrale de Kalemie : 4 morts en un mois

Quatre morts ont été enregistrés au sein de la prison de Kalemie en l’espace d’un mois, rapporte le directeur de cette maison carcérale, Basile Kafuku Lumbwe. Selon lui et son équipe, ce drame est consécutif à des conditions de vie infra humaines. 

Une famine et certaines maladies secouent ce centre pénitentiaire, renseignent-ils.

Le directeur de la prison de Kalemie et ses collaborateurs se plaignent du fait que les 4 corps de prisonniers décédés ne sont pas encore inhumés faute de moyens. Le dernier décès survenu il y a             4 jours est dû à la tuberculose et la malnutrition.

Basile Kafuku Lumbwe révèle que cette vieille prison datant de 1928 héberge plus de 900 pensionnaires au lieu de 250 initialement prévus.

Par conséquent, les cellules ne sont pas bien aérées, les toilettes ne sont pas propres et il n’y a pas d’eau potable. 

Le ministère de la Justice nourrit les prisonniers. Cependant, le directeur adjoint de la prison Célestin Mwemedi renseigne qu’il y a souvent carence de la nourriture.

La prison enregistre une centaine de malnutris. Il y a aussi des cas de tuberculose, à en croire le médecin en chef de la prison de Kalemie.  Les responsables de la prison demandent aux autorités du Tanganyika de désengorger cette maison carcérale.

Toutes les tentatives de Radio Okapi pour joindre le ministre provincial de l’Intérieur du Tanganyika sont restées vaines.    

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner