Beni : dégradation de la situation sécuritaire dans la chefferie de Bashu

La situation sécuritaire se dégrade de plus en plus dans la chefferie de Bashu, dans le territoire de Beni, rapportent les sources locales. Au cours de cette semaine, sept personnes ont été sauvagement tuées par des inconnus, parmi lesquels deux notables et un militaire.

Le samedi 23 juillet, à 19 heures locales, un militaire des FARDC a été tué à l’arme blanche par des inconnus à Makungwe dans le groupement Isale Kasongwere. D’après la société civile locale qui le rapporte, l’arme de la victime a été emportée par ses meurtriers.

Les habitants de ce village ont donc paniqué et de nombreux ménages se sont déplacés la même nuit vers des localités voisines, rapporte Roger Wangeve, président de la société civile de Bashu.

 Le même samedi, trois habitants de Kavasewa, enlevés lundi dernier par des inconnus, ont été retrouvés morts à Kiviro, dans le parc national de Virunga, très loin du lieu de leur enlèvement. Compte tenu de la décomposition de leurs corps, les infortunés ont été enterrés sur place, affirme la même source.

 La nuit du jeudi de la même semaine, le chef honoraire de la chefferie de Bashu et son épouse ont été exécutés par des inconnus. La nuit suivante, c’est un notable du groupement Malio qui a été tué dans des circonstances similaires. Plusieurs sources dans la région évoquent des conflits coutumiers, à la base de ces actes criminels.

 Tout en appelant les services de sécurité à jouer leur rôle, la société civile appelle l’autorité coutumière à organiser urgemment un dialogue social, en vue de comprendre la situation et stopper les tueries.

Radio Okapi n’a pas réussi à joindre le mwami Abdoul Kalemire 3, chef de la chérie de Bashu pour sa réaction.

Pour sa part, l’armée dit avoir ouvert des enquêtes et appelle à la collaboration de la population.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner