Kwilu : plusieurs blessés graves dans un accrochage dû à un conflit foncier à Bagata

Des blessés graves et d’importants dégâts matériels ont été enregistrés après un affrontement vendredi 22 juillet entre les habitants du village Mbuli du groupement Malu, secteur de Kwango-Kasay et ceux du village Nta 2 dans le groupement Kisala, secteur Manbzasay, dans le territoire de Bagata (Kwilu). 

Ces deux communautés se disputent, depuis 2018, une forêt située entre les deux villages.  

L'Association pour l'auto-développement des villages (ADEVI), qui avait saisi en avril dernier le vice-Premier, ministre de l'Intérieur pour la délimitation définitive de ces villages, demande à l’administrateur du territoire de Bagata de rendre public les résultats de l’enquête menée, afin de mettre fin à ce conflit foncier, qui continue à faire couler le sang.

Selon le président de l'ADEVI, Faustin Bimitia, cet affrontement a eu lieu dans une forêt située au village Nta 2. 

Le bilan fait état d’au moins vingt-deux blessés graves, des champs de manioc et autres cultures ravagés, perte des plusieurs outils comme les machettes, les houes et autres.

La même source ajoute même qu’un couple originaire de Nta a été copieusement tabassé et pris en otage puis libéré après, par l’autre camp.

D’après Faustin Bimitia, ce conflit oppose ces deux peuples depuis de longues dates. Il en appelle à la responsabilité de l’autorité territoriale :

"C’est question pour savoir cette forêt appartient réellement à qui. C’est à cette grande question qu’il faut répondre. Et pourtant les enquêtes ont déjà été menées. Alors, on doit dire la vérité pour mener la paix et une cohabitation pacifique entre ces deux communautés. C’est pourquoi nous mettons pression sur l’administrateur du territoire pour pouvoir mettre à jour les résolutions de cette enquête. L’enquête consistait à notre requête au ministre de l’Intérieur de trancher’’.

Cette information est confirmée par l’administrateur du territoire de Bagata, Joseph Mankoto, qui s’est rendu sur le lieu pour s’enquérir de la situation.

Il annonce pour bientôt la signature d’un protocole de paix entre ces communautés en conflit.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner