RDC : attaques contre MONUSCO, un cadre du BUREC appelle à l’apaisement

 

 

Philémon Matumano, cadre du parti politique  Bloc uni pour la renaissance et l’émergence du Congo (BUREC) a appelé, lundi 25 juillet, la population de Goma (Nord-Kivu) à apaiser sa colère contre la MONUSCO.

Il a lancé cet appel à partir de Butembo (Nord-Kivu), après des manifestations contre le sites et bases de la mission onusienne à Goma.

D’après lui, les manifestations de rue ne peuvent jamais donner solution aux problèmes sécuritaires dans l’Est du pays, moins encore occasionner le départ de la MONUSCO.

« Je suis convaincu que tout citoyen congolais a le droit de manifester en vertu de la constitution de notre pays. Dans l'entre-temps, la MONUSCO n’est pas notre ennemi. Notre ennemi, c’est celui qui veut que notre province soit balkanisée, celui qui veut que nos marchandises n’arrivent pas à Butembo, c’est celui-là notre ennemi. Et donc, je crois que les gens se trompent au Nord-Kivu. Et tout acteur politique ambitieux qui pense que c’est de cette manière que la MONUSCO partira, il nous trompe », a souligné Philémon Matumona.

A l’occasion, ce cadre du parti BUREC a tout de même invité la mission onusienne à corriger ses failles, en vue de regagner la confiance de la population afin de bien assurer sa protection.

Il a également proposé à la population de travailler de commun en accord avec Parlement et au gouvernement pour envisager des solutions dans la partie Est du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner