Nord-Kivu : activités paralysées à la suite de la ville morte à Butembo et Lubero

Les activités socio-économiques ont été paralysées ce lundi 25 avril dans certaines entités de la région de Beni-Butembo et Lubero (Nord-Kivu). 

Cette paralysie fait suite à l’appel lancé depuis la semaine dernière par des groupes de pression, notamment la Véranda Mutsanga, d’observer une journée ville morte ce lundi en vue de réclamer la levée l’état de siège, instauré depuis le 6 mai 2021 dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.  

Butembo 

Les grands commerces à l’instar des boutiques, magasins et officines pharmaceutiques sont restés fermés au centre commercial. Plusieurs écoles de la ville n’ont pas aussi ouvert leurs portes et la circulation est restée timide.  

Les forces de l’ordre sont déployés sur les lieux stratégiques de la ville.  Les barricades, qui étaient érigées tôt ce lundi par des manifestants notamment à Mutsanga, Kyamboho et au centre-ville, ont été enlevées par des policiers. 

Territoire de Lubero 

La situation est presque similaire à Lubero-Centre et à Kirumba. Sur place, les manifestants ont érigé des barricades et allumé le feu sur la voie publique, perturbant ainsi le trafic sur la route nationale numéro deux (RN2) reliant les villes de Beni-Butembo à Goma.  

L’administrateur du territoire, le commissaire supérieur principal Alain Kiwewa, dit avoir déployé ses éléments pour dégager la route.  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner