RDC : la CENCO condamne les manifestations anti-MONUSCO

« La CENCO condamne fermement toute violence qui a prévalu durant les manifestations de Goma et Butembo, d’où qu’elle vienne », a affirmé la Conférence épiscopale nationale du Congo dans un communiqué signé mercredi 27 juillet à Accra au Ghana par son président, Mgr Marcel Utembi. Il réagissait ainsi aux violentes manifestations organisées ces deux derniers jours au Nord-Kivu contre la présence de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).   

Recourir à la violence ou aux pillages, selon la CENCO, « constitue un acte qui ne peut qu’amplifier et pérenniser le mal ainsi que la souffrance des populations. »  

Elle appelle par ailleurs l’Etat congolais et la MONUSCO à diligenter une enquête conjointe afin que les conditions dans lesquelles scènes de violence et des pillages se sont exercées soient mises en lumière et que leurs auteurs soient traduits en justice.

La CENCO recommande aussi aux hommes politiques et aux leaders sociaux de s’abstenir de tout discours susceptique d’entrainer la haine et la violence.  

Le bilan de deux jours de manifestations contre la présence de la mission de l’ONU en RDC s’élève à quinze morts : trois casques bleus et douze civils. Les enquêtes ont commencé pour savoir d'où est venu le tueur, a indiqué mardi Patrick Muyaya, le porte-parole du Gouvernement, lors d’une conférence de presse animée conjointement avec le représentant spécial adjoint en charge des opérations, Khassim Diagne.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner